|

image
Bienvenue dans mon bureau, je suis

Jo Ann von Haff

Romancière nomade et multiculturelle, j'écris des histoires d'aujourd'hui avec des héros de tous les jours et de tous les horizons, des personnages qu'on peut croiser dans la rue. Mes romans reflètent le monde tel que je le vois : moderne, global et sans frontières, où chacun a sa place. J'aime voyager, par avion ou par les mots, apprendre de nouvelles cultures et de nouvelles langues.

Ancienne correctrice avec sept ans d'expérience, je me dédie dorénavant à l'édition. Je vous accompagne dans la correction et réécriture de votre roman, et vous rebooste quand vous êtes au plus bas. Ma mission ? Décompliquer, décomplexer et déstresser !


Pour un texte court ou pour un suivi sur le long-terme, contactez-moi en m'envoyant un e-mail au joann@jotadesk.com ou en vous servant du formulaire en bas de page.

Édition

Compte-rendu et plan d'action

Accompagnement

Débriefing et suivi

Cure

Motivation et Zen

Global

Bureau nomade
Derniers articles

🐝 J'aime beaucoup les petits cœurs, cela fait tellement de bien d'en voir


Un énorme merci pour ce compte-rendu détaillé ! Il m'a énormément touché, car j'essaie de soigner au mieux mes personnages et je suis du coup ravie que tu aies pu si bien les cerner. J'entrevois déjà quelques pistes d'amélioration grâce à tes remarques. (...) Ton retour m'aide beaucoup à prendre du recul sur le déroulé de l'histoire et les personnages (j'aime beaucoup les petits cœurs, cela fait tellement de bien d'en voir !). Je l'ai imprimé pour le relire à tête reposée et surligner les remarques principales. Il m'a donné un bon petit coup de boost, j'ai eu du mal à me concentrer au travail cet après-midi.
Laurianne
(Lecture)

Merci beaucoup pour vos mots, Laurianne. ♥


☎ Avez-vous besoin d'une éditrice ?


Vous êtes romancier/ère et vous avez des doutes concernant votre manuscrit ?
Vous avez besoin d'un œil extérieur, de conseils pratiques ?
Quelque chose coince, mais vous ne savez pas encore de quoi il s'agit ?

Je peux vous aider : CLIQUEZ ICI.

☎ Les différentes étapes du manuscrit

Le manuscrit vit plusieurs vies, plusieurs étapes, tel un chat.

1) L'idée. 
Que ce soit une épiphanie alors qu'on lavait la vaisselle ou un décorticage en règle de ses notes, sans l'idée, il n'y a pas la raison pour laquelle se lancer dans l'écriture.

2) L'écriture, bien sûr ! 
Sans cela, pas de manuscrit, pas d'histoire à raconter, pas de texte à améliorer. 
C'est le moment de donner vie à nos personnages, de mettre en place notre intrigue, de faire cette histoire vivre ailleurs que dans notre esprit. En vrai, c'est la délivrance !
(Inclus les relectures et corrections avant le passage de l'éditeur.)

3) L'édition. (Content editor)
Des romancières et romanciers passent de l'écriture à la correction finale sans passer par cette case, et c'est dommage.
La phase de l'édition sert à rectifier l'intrigue, à équilibrer le rythme, à étoffer les personnages, à chasser les incohérences, à trouver une meilleure fluidité... C'est crucial ! C'est à ce moment qu'on élimine toute possibilité de recevoir un commentaire dans le genre « ce n'est pas logique », ou « ça fait trois ans qu'elle est enceinte », ou « ils sont en t-shirt en plein janvier ? » (quoique, pour ce dernier, avec le réchauffement climatique, c'est possible) (ou alors ils sont sous les Tropiques, et c'est la canicule). C'est également à ce moment qu'on redistribue les pistes s'il en faut et qu'on ralentit la fin (si vous avez des fins) (je suis connue pour m'arrêter avant la fin) (j'aime me faire des frayeurs comme ça).

4) La correction
Après avoir démonté puis reconstruit le manuscrit, il est temps de passer à la correction.
Conseil : le correcteur et l'éditeur peuvent être la même personne, mais pour plus de recul, surtout si le temps est très court entre les deux étapes, je conseille vivement à travailler avec un éditeur et un correcteur. Comme dans les maisons d'édition sérieuses.

Il existe deux types de correction :
Premièrement, celle qui se concentre sur la syntaxe, qui chasse les phrases kilométriques et formulations brinquebalantes. L'éditeur peut également s'en occuper. (Line editor)
Ensuite, la correction qui chasse fautes de grammaire, d'orthographe, de conjugaison, toutes ces règles que nous avons ignorées au primaire. (Copy editor)
Ces deux types de correction sont complémentaires et peuvent être simultanées, une seule personne peut s'en charger !

5) La relecture (Proofread)
Dernière étape, la relecture pour traquer les ultimes coquilles ! Il y en restera toujours, malheureusement, mais une dernière lecture, par l'auteur, l'éditeur et/ou le correcteur en chassera, j'espère !, le maximum.

L'histoire est lue, relue, corrigée, rerelue, il est temps de l'envoyer vivre sa vie !
On s'occupe à présent de mise en page, de couverture, de publication. Ce sont les différentes étapes du roman...

☎ Avez-vous besoin d'accompagnement ?


Accompagnement

Votre texte édité ne vous suffit pas.
Les commentaires dans la marge ne vous suffisent pas.
Vous vous sentez seul/e devant votre manuscrit.

CLIQUEZ ICI.


Des ateliers de groupe

Avec mes workshops, 
je vous propose une approche de l'écriture (et de l'édition)
plus zen, sans stress (ou un peu moins).

CLIQUEZ ICI.


Des cures

Vous avez besoin d'un coup de boost ?
De motivation ?
D'un rappel au zen ?

CLIQUEZ ICI.

✏ Le lecteur n'est pas idiot !


Nous, romancières et romanciers, avons tendance à tout vouloir expliquer, à guider les lecteurs par la main pour qu'ils comprennent les tenants et aboutissants de l'intrigue, pour qu'ils sachent, mais vraiment !, pourquoi les héros se trouvent dans telle situation ou ont un certain comportement.
Cela est surtout très vrai lorsque nous créons un univers de toute pièce, lorsque nous écrivons de la SFFF (Science-fiction, fantasy & fantastique). Nous, nous connaissons notre monde, ses règles, ses mœurs, ses pièges, et nous avons peur que les lecteurs passent à côté de la moindre subtilité.

STOP !

Il y aura toujours du « tell » dans votre histoire, comme lorsqu'il s'agit de l'histoire du peuple, de ses mœurs, de ses lois, qu'il faudra bien raconter. Essayez d'équilibrer entre la narration et les dialogues. Faites un personnage expliquer à un autre (nouveau-venu, apprenti, etc.), ce qu'il en est, mais pour le reste, « show ».
En lisant un roman SFFF où le héros est une créature fantastique (métamorphe, vampire, immortel, sorcier, etc.), combien de fois doit-on lire qu'il a une « force extraordinaire » ? Pour y aller plus simplement, ne dites pas que votre héros a une force surhumaine, montrez-le.

Quelle information a le plus d'impact ?
« Axel est super fort. » 
ou
« Axel donna un coup de poing dans le pilier en béton qui se fissura. »

Et une fois que nous avons vu de quoi Axel était capable, plus besoin de le rappeler constamment. Nous avons vu. Nous le savons.

« Axel empoigna le bras de Max. Ce dernier grimaça, la force des créatures magiques n'était pas une légende. »
ou
« Axel empoigna le bras de Max qui grimaça de douleur. »

Je suis sûre que les lecteurs ont compris qu'Axel était fort, il n'est pas nécessaire de toujours appuyer sur la même touche.
Essayez tout de même d'être subtil ! Ne transformez pas votre roman en cours de récréation ou vestiaire, où il faut constamment prouver que votre personnage est extrêmement fort et habile, plus encore que les autres. Montrez-le uniquement si c'est nécessaire, s'il y a une bagarre, s'il est en situation de danger, si c'est absolument nécessaire pour l'avancée de l'intrigue. Cas contraire, vous aurez un texte très scolaire.

J'ai lu un roman récemment où, à la fin, l'auteur en était encore à appuyer sur le fait que le héros était fort grâce à sa nature. Dans le même paragraphe, il y avait « à cause de sa force de [créature mystique] » et « s'il était un être humain normal, il n'aurait pas guéri aussi vite, mais étant [créature mystique], il... ». À vingt pages de la fin alors qu'à ce stade, nous sommes plus que convaincus qu'il est fort et qu'il n'a pas de bleus après une bagarre.

Au lieu de vous attarder sur ladite force de votre créature magique, travaillez les réactions de ses interlocuteurs. Dépendant du registre choisi, du ton, du style, vous avez largement de quoi faire.
« Après avoir vu Axel donner un coup de poing dans le pilier en béton, Max décida de l'imiter et se cassa les doigts. » 
« Max nota des bleus, là où Axel l'avait empoigné. »
« Max en était sûr : Axel ne pouvait pas être humain. Ou alors il était bourré de stéroïdes. »
(Et Max est un bon souffre-douleur...)

En résumé : montrez au lieu de faire de l'explication de texte, dans les actions, les réactions, les comportements. Et soyez subtils !


✏ Comment créer des héros plus vrais que nature


Comment créer des personnages
plus vrais que nature ?

Qui sont-ils ?
D'où viennent-ils ?
Où vont-ils ?

Inscrivez-vous et recevez :
 
→ cinq exercices (très) pratiques
→ deux fiches
→ une lecture offerte


* indicates required

Vous vous connectez à Jota Desk et recevrez des mails et des bonus...
Vous pouvez changer d'avis à tout moment en cliquant sur le lien Se désinscrire situé le pied de page de tout e-mail que vous recevez de notre part, ou en nous contactant à joann@jotadesk.com. Nous traiterons vos informations avec respect. Pour plus d'informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez visiter notre site Web. En cliquant ci-dessous, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à ces termes.
We use Mailchimp as our marketing platform. By clicking below to subscribe, you acknowledge that your information will be transferred to Mailchimp for processing. Learn more about Mailchimp's privacy practices here.

Prestations

Cliquez sur les images

Services, Édition indépendante, Conseil, Accompagnement, Suivi éditorial
Services, Édition indépendante, Conseil, Accompagnement, Suivi éditorial
Services, Édition indépendante, Conseil, Accompagnement, Suivi éditorial
Services, Édition indépendante, Conseil, Accompagnement, Suivi éditorial
Services, Édition indépendante, Conseil, Accompagnement, Suivi éditorial
Services, Édition indépendante, Conseil, Accompagnement, Suivi éditorial
Contact
Luanda, Angola
NIF 2402342439
Skype @joannkamar