Exercices pratiques (1) : plus de show, moins de tell
Comment savoir si vous faites trop de tell dans votre roman ?
Simple : ouvrez votre document et faites une recherche.
Traquez les débuts de phrases suivantes :
J'entends (ou il ou elle ou tu ou nous...)
Je sens
Je ressens
Je goûte
J'écoute
Je perçois
Je touche
Il doit y avoir d'autres, mais commençons par ceux-là.

Alors, vous en avez relevez combien ? :-)

Quand une phrase commence de cette façon, vous êtes en train de raconter plutôt que de montrer, mais c'est très simple de contourner ces débuts de phrases lourds sans émotion. Voici quelques exemples (bateau) pour donner une idée.

J'entends le bruit des feuilles qui craquent sous nos pieds.
→ Les feuilles craquent sous nos pieds.

Je sens l'odeur de la pluie.
→ L'odeur de la pluie emplit mes narines.

Je ressens de la peur.
→ La chair de poule couvre ma peau / les cheveux de ma nuque se redressent (et autres expressions du genre).

Je goûte l'orange acidulée.
→ Le goût acidulé de l'orange explose dans ma bouche.

J'écoute les voisins se disputer.
→ Les voisins se disputent.

Je perçois une lumière au loin.
→ Au loin, une lumière vacille.

Je touche la rambarde en bois.
→ La rambarde en bois est douce au toucher.


En résumé, changez le sujet de votre phrase. :-)

Facebook

Prestations

Cliquez sur les images

Services, Édition indépendante, Conseil, Accompagnement, Suivi éditorial
Services, Édition indépendante, Conseil, Accompagnement, Suivi éditorial
Services, Édition indépendante, Conseil, Accompagnement, Suivi éditorial
Services, Édition indépendante, Conseil, Accompagnement, Suivi éditorial
Services, Édition indépendante, Conseil, Accompagnement, Suivi éditorial
Services, Édition indépendante, Conseil, Accompagnement, Suivi éditorial
Contact
Luanda, Angola
NIF 2402342439
Skype @joannkamar